Art moderne : qu’est-ce que c’est ?

L’histoire de l’art moderne commence dans les années 1870 et trouve son public au milieu des années 1950 (après la disparition de l’art ancien). Bien entendu, au début du XXe siècle, un bon nombre d’artistes (peintres, sculpteurs, photographes, etc.) ont participé à la démocratisation de l’art moderne. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas confondre l’art moderne et l’art contemporain. Le point dans cet article.

Qu’est-ce que l’art moderne ?

Certaines personnes, notamment les plus jeunes sont incapables de saisir la différence entre l’art moderne et l’art contemporain. Mais on ne peut pas les blâmer pour cela. Il faut retenir que l’histoire de l’art moderne est longue, car les impressionnistes (les pionniers de cette discipline) ont fait leur apparition dans les années 1870. À cette époque de l’histoire, les artistes telles que les peintres, les sculpteurs, ainsi que les illustrateurs étaient considérées comme des génies solitaires. On peut donc dire que l’art moderne est vieux de plus d’un siècle. Malgré la naissance du « pop art » au milieu des années 1950, l’art moderne a réussi à toucher le cœur de son public.

Quelles sont ses origines ?

C’est en grande partie grâce à l’ingéniosité des peintres, sculpteurs, illustrateurs, photographes du XIXe et du XXe siècle que le monde de l’art moderne a pu être créé. Il s’agit notamment de Brancusi (1876-1957), un sculpteur virtuose du XX siècle qui a passé une grande partie de sa vie à Paris (à l’âge de 28 ans). Il a réalisé plus de 130 sculptures inédites ainsi que d’autres œuvres artistiques originales (dessins, socles, peintures, plaques photographiques en verres, etc.). Ossip Zadkine (1890-1967) est également l’un des plus grands talents de l’histoire de l’art moderne. Ce sculpteur d’origine biélorusse a suivi des formations artistiques à l’École des Beaux-Arts à Paris à l’âge de 19 ans. Il est proclamé vainqueur du concours de la sculpture de la Biennale de Venise en 1950. Bien entendu, d’autres artistes célèbres tels que Marcel Duchamp (1887-1968), Pablo Picasso (1881-1973), Yves Klein (1928-1962), Man Ray (1890-1976), Modigliani (1884-1920) et Salvador Dalí (1904-1989) ont également participé à la démocratisation de l’art moderne.

L’art moderne est-il vraiment mort ?

Beaucoup de personnes pensent que l’art moderne est mort dans les années 1950 après l’apparition du « pop art ». Et pourtant, les œuvres d’arts réalisés par des artistes célèbres tels que Claude Monet (1840-1926), Pablo Picasso (1881-1973), Alfred Sisley (1839-1899) ou Georges Braque (1882-1963) sont toujours présentes dans la grande majorité des ateliers d’art du XXIe siècle. L’existence de ces chefs-d’œuvre montre donc que l’art moderne n’a pas encore disparu et qu’il continue de faire parler de lui malgré l’apparition de nouvelle discipline (art contemporain, art graphique, art plastique, etc.). Quoi qu’il en soit, le ballon est dans le camp des jeunes. S’ils sont toujours nombreux à s’intéresser à l’apprentissage de l’art dans les écoles spécialisées, l’histoire de l’art moderne va continuer. Dans le cas contraire, le monde ne sera plus le même, car les nouvelles générations ne seront jamais l’importance de l’art moderne ainsi que son histoire.

Quels sont les différents types d’arts visuels ?

L’art visuel est un travail de création d’une personne et dont le résultat sera perçu par l’œil. Il regroupe les arts décoratifs, les arts plastiques, les nouvelles techniques comme la vidéo ou la photographie ainsi que les arts appliqués. Mais quels sont donc les différents types d’arts visuels ?

Le dessin

Effectivement, le dessin est un art visuel qui consiste à représenter un personnage, un paysage, une idée ou encore une forme. À une époque, il servait de croquis avant de mettre en œuvre un plan ou une sculpture. Sa pratique a évolué au cours des années, il fut un temps où les dessinateurs utilisaient la peau d’animal comme base et les pointes de métal étaient l’instrument qui était employé pour le traçage. Petit à petit, les professionnels se focalisaient sur le choix de la couleur pour apporter une touche d’esthétique à cet art visuel. Cette méthode est surtout utilisée pour les dessins de mode avant la conception d’un vêtement. Avec la technologie, il est à présent possible de dessiner en 3 D.

L’art vidéo

L’art vidéo fait partie des nouvelles techniques des arts visuels. Il sert à montrer un fait réel, un phénomène ou encore un évènement à travers une image. Il peut être exploité selon les convenances de chaque artiste. Certains s’en servent pour le montage d’un documentaire sur le changement climatique par exemple. Il est également possible d’utiliser plusieurs caméras en même temps pour donner une vue particulière sur un évènement. Aussi, grâce à la nouvelle technologie, il existe plusieurs effets qui permettent d’embellir l’image et de voir les détails sur l’éclosion d’une fleur par exemple avec l’option ralentie. Les interviews aident également à promouvoir un artiste, car elles seront par la suite publiées dans les médias.

La sculpture

La sculpture est basée sur le moulage, la modélisation ou la construction afin d’obtenir une forme particulière. Il est possible de l’installer dans n’importe quel endroit en fonction de l’idée qu’elle évoque. Elle peut être posée dans un musée, dans la rue, sur un mur ou dans un coin. La sculpture occupe une grande place selon sa dimension puisqu’il est important qu’elle soit vue de tous les côtés. Elle est réalisée soit en ronde-bosse, en haut-relief, en bas-relief, par soudure ou assemblage. À une époque, les sculpteurs se servaient des marbres, bronze, mais actuellement, ils emploient des matériaux comme le bois, l’acier, les plastiques, les fibres de verre, les ciments, etc.

La peinture

La peinture est une forme d’art visuel qui consiste à créer une image en employant des peintures, acryliques, gouache ou aquarelle, sur un support (papier, toile, bois, verre, etc.). Elle est très esthétique grâce à l’utilisation de plusieurs couleurs, elle peut être abstraite, naturaliste ou figurative selon l’inspiration et la créativité de l’artiste. Elle contient de nombreux messages parfois difficiles à détecter à première vue. Le peintre peut s’exprimer à travers son œuvre puisque celui-ci peut avoir un contenu philosophique, symbolique, descriptif ou narratif. Il arrive également que l’artiste raconte sa vie à travers sa peinture.

Les métiers et les formations en art moderne en France

Certaines personnes se demandent si l’art moderne est vraiment mort. Quoi qu’il en soit, l’existence de différentes écoles supérieures d’art et de culture témoigne du contraire. L’art moderne a fait son apparition dans les années 1870. Grâce à l’intervention des artistes les plus talentueux (peintres, sculpteurs, illustrateurs, photographes, etc.), il a traversé l’histoire et continue de faire parler de lui. Aujourd’hui, les établissements d’enseignement supérieur artistique et culturel sont de plus en plus nombreux à proposer des formations en art moderne.

Art moderne : quelles sont les formations accessibles ?

Les jeunes Français sont toujours nombreux à vouloir se spécialiser en art moderne. Il est vrai que les métiers de ce domaine sont peu connus, mais certains d’entre eux rapportent beaucoup d’argent. Bien évidemment, tout dépend des talents de l’artiste et de sa façon de voir les choses. S’il veut apprendre l’art moderne pour se construire un avenir professionnel épanouissant, il devra s’inscrire dans une école supérieure d’art et de culture. Il pourra ainsi apprendre toutes les techniques (dessins, peintures, sculptures, photographie, etc.) qu’il doit maitriser pour atteindre son objectif. L’IESA art & culture ou l’école internationale des métiers de la culture et du marché de l’art est un exemple concret. Cet établissement d’enseignement supérieur artiste et culturel propose en effet des formations professionnelles permettant aux apprentis artistes de décrocher un Master en Art moderne (Bac+5). Ce cursus dure deux ans et le diplôme obtenu est reconnu par l’État.

Formations en art moderne : pourquoi faire ?

En clair, une formation en Art moderne est bénéfique pour les étudiants, car cela leur permettra de découvrir l’histoire de l’art ancien et de l’art moderne. Ils pourront ainsi s’inspirer des peintures, sculptures, dessins, photographies réalisés par les pionniers de l’art moderne dans l’objectif de créer leurs propres œuvres artistiques. En outre, la plupart des grandes écoles à l’instar de l’IESA donnent la possibilité de suivre des cours d’apprentissage de marketing, de communication et de commercialisation en matière d’œuvres artistiques. En tout cas, c’est un atout supplémentaire pour les jeunes artistes. En effet, après l’obtention de leurs diplômes, les jeunes artistes pourront gérer une galerie d’art ou une collection. Ils pourront également organiser des expositions ou des ventes aux enchères seules ou en travaillant avec une équipe.

Quels sont les débouchés en art moderne ?

Comme déjà mentionnées dans le paragraphe précédent, les formations professionnelles en art moderne sont indispensables pour espérer faire carrière dans ce domaine. Selon l’histoire, l’artiste Ossip Zadkine s’est inscrit à l’École des Beaux-Arts à Paris en 1909 (à l’âge de 19 ans) avant de devenir le sculpteur le plus célèbre de son époque. Il faut donc suivre l’exemple de ce grand talent du XIXe siècle afin de se faire un nom dans le monde de l’art moderne. Il est intéressant de savoir que les débouchés en art moderne sont nombreux en France. Concrètement, les titulaires d’un bac+5 en Art moderne peuvent accéder facilement au métier de galeriste ou de courtier en œuvre d’art. Les jeunes diplômés ont également la possibilité d’exercer le poste de responsable des collections ou de commissaire d’exposition ou un régisseur d’œuvres d’art. Une chose est sûre, c’est qu’il s’agit d’une activité particulièrement lucrative et les plus expérimentés sont les plus heureux dans ce domaine, car ils touchent beaucoup plus d’argent que les autres.

La photographie : un des arts visuels les plus pratiqués dans le monde

La photographie attire beaucoup de gens dans le monde entier. Effectivement, avec l’évolution de la technologie, elle est devenue à la portée de tous et le rendu final des images est parfait. Mais pourquoi tient-elle une place importante dans la société actuellement ? Pourquoi les individus s'intéressent-ils à cet art visuel ?

Utiliser la photographie pour capturer le moment présent

Les peintres et les caricaturistes avaient du mal à accepter cette nouvelle technologie à une époque puisqu’ils pensaient que c’était la fin de leur carrière. Or, la photographie a trouvé facilement sa place au sein de la société. Et plus le temps évolue, plus différents matériels ont vu le jour pour un résultat époustouflant. La photographie artistique est basée sur des faits réels et permet de donner une image exacte du moment présent. Elle est considérée comme un art puisqu’elle sert à photographier une émotion, décrire les sentiments d’une personne à travers une image. Le but d’un photographe est principalement de faire passer des messages.

La photographie permet de développer la créativité

La pratique de la photographie aide un professionnel ou un amateur à développer sa créativité. En effet, il arrive que des photographes se contentent d’exploiter les inspirations des plus renommés sans faire un petit travail de recherche. Sauf que pour devenir un professionnel, il faut faire des photos ratées pour pouvoir apprendre de ses erreurs. Or, le but est de se démarquer des concurrents et de ne pas reproduire des photos clichées. Certains photographes utilisent des matériels professionnels pour un meilleur rendu, cependant, d’autres mettent en avant l’effet naturel. Chacun a sa manière de faire de la photo une œuvre d’art.

Quels sont les domaines photographiques préférés des photographes ?

Chaque photographe a sa spécialité, cependant, il existe des domaines photographiques communs. La photographie du paysage est très appréciée puisqu’il ne requiert pas de matériel spécifique. L’essentiel est de faire ressortir le naturalisme et la beauté du lieu. Les animaux sont aussi l'un des sujets préférés des artistes, car il arrive qu’ils fassent des gestes hors du commun. Toutefois, il faut avoir de la patience afin d’attendre le bon moment. La photographie des humains est également très appréciée. Le but est de capturer l’instant auquel la personne s’y attend le moins pour produire une photo originale.

Le retour de la photo argentique

La photographie argentique fait référence aux photos traditionnelles et celles-ci sont conservées dans une pellicule. La photo argentique encore très prisée et est devenue à la pointe de la tendance actuellement. Il faut cependant avoir une petite notion afin d’obtenir le résultat recherché. Elle permet aux photographes de combiner l’imperfection avec l’authenticité. Ils choisissent par exemple un endroit poussiéreux, sale, mais au final, le résultat est unique et original. Les utilisateurs sont souvent satisfaits du résultat, car la qualité de la couleur est très proche de la réalité. Toutefois, il est important de bien choisir l’appareil en se focalisant sur sa performance et son autonomie.

Graffiti : le meilleur outil d’expression pour les jeunes

Le graffiti est une inscription sur un bien public ou privé. Les graffeurs utilisent souvent un spray pour pouvoir peindre avec précision. Si auparavant, il était considéré comme un vandalisme, actuellement, il est devenu une œuvre d’art pratiquée la plupart du temps, par des jeunes. Pourquoi ceux-ci sont-ils les plus attirés par cet art ?

Graffiti : un phénomène artistique planétaire

Le graffiti est un art visuel exposé dans les rues et qui reprend des thèmes sociaux, politiques ou encore des avis personnels. Il est apparu pour la première fois à New York dans les années 70 grâce à un certain TAKI qui s’identifiait à chaque fois qu’il s’exprimait à travers le graffiti. Il est même devenu un pionnier du mouvement moderne à l’époque. En 80, cette œuvre d’art est arrivée à Paris et une exposition a eu lieu pour faire connaitre cet art visuel aux gens. Les jeunes l’ont par la suite utilisé dans toute la région, ce qui a provoqué une explosion du mouvement. Actuellement, le Graffiti a enfin trouvé sa place dans la planète puisqu’il est exposé et se vend facilement. Effectivement, il est présent dans les rues, sur les wagons ou encore dans les monuments. Aux États-Unis, il est de pair avec le hip-hop, qui est une culture afro-américaine.

Les jeunes s’expriment à travers les graffitis de rue

Les jeunes se sentent souvent délaissés et perdus puisqu’ils ne sont pas écoutés. Le graffiti est un moyen efficace pour eux d’exprimer leurs avis sur quelque chose, de montrer leur colère vis-à-vis d’une situation ou tout simplement pour partager leurs points de vue. Il est considéré comme un panneau publicitaire en pleine rue parce qu’il est destiné pour tout le monde qu’il soit politicien ou religieux. Malheureusement, cela ne plait pas forcément, car il arrive qu’il y ait des insultes partout. C’est à ce moment que la police prend les choses en main vu qu’ils pensent que cette œuvre d’art nuit à la communauté. Sauf que les jeunes ont un goût du risque et aiment défier l’autorité. Certains font des graffitis, car ils veulent bâtir une réputation ou tout simplement par pulsion artistique.

Pourquoi le graffiti est-il considéré comme un acte de vandalisme ?

Bien que le graffiti est un moyen de s’exprimer dans l’anonymat, le gouvernement n’est pas toujours partisan de la pratique de cet art visuel. Effectivement, les graffeurs pour revendiquer un avis ou pour transgresser les règles imposées par le gouvernement. Il se peut également que la population réclame les droits ou les justices. C’est à ce moment-là qu’il est devenu un vandalisme vu qu’il devient un outil qui dérange. Aussi, il est considéré comme un acte de vandalisme quand certains artistes utilisent des tags sur des églises, des hôtels de ville ou encore sur des maisons privées. Ainsi, pour donner l’opportunité aux jeunes graffeurs de s’exprimer, il existe des pays qui leur proposent un endroit pour peindre. Or, plusieurs d’entre eux préfèrent l’illégal pour favoriser la créativité et retrouver une adrénaline.